Là où critique et respect se rencontrent

Auteur(es): Nancy Reid


L’Île Mackensie – Tome 1: La fête

Le petit village baptisé Ruby-Des-Ruisseaux compte des familles bien enracinées, dont certaines de culture écossaise. Au fil des années, un attachement particulier entre les communautés québécoises et écossaises s’est tissé. Dans cette mouvance des années « 60, une jeunesse débordante d’énergie anime le patelin, certains faisant fi des traditions.

À l’occasion d’une grande fête commémorative, toutes les générations se lancent le défi de mettre ensemble leurs ressources et leurs idées. Entre le magasin général ancré dans les anciennes conventions et le café chaleureux propice aux discussions, est-ce que les intervenants arriveront à surmonter leurs différends ?

C’est un roman léger que je pourrais qualifier de lecture de vacance. Je donnerais deux commentaires qui se veulent cependant constructifs : en premier lieu, il est dommage que ce premier tome n’exploite pas l’antagonisme de deux personnages aux caractères forts (Mr Mackenzie vs le maire du village), en particulier compte tenu du fait que le livre porte le titre de L’île Mackenzie. En second lieu, la narration et les discours sont du même niveau littéraire, quel que soit l’éducation, l’âge ou le statut social des personnages. Une certaine distinction aurait pu être un atout.

Cela dit, la plume de l’auteure est jolie et reflète, en un sens, une sémantique datant d’une époque un peu révolue. Ça donne un cachet indéniable au texte. Nancy Reid maîtrise également l’art de mettre sur papier la gamme des émotions des jeunes comme des moins jeunes, rendant ses personnages oh combien humains. Dis comme ça, ça paraît peut-être simple, mais rien n’est plus faux. Les auteurs ont tendance à amplifier certaines caractéristiques d’un personnage selon le besoin de l’histoire, et cela mène parfois à des personnalités sans profondeur. Nancy Reid a su capturer l’essence de ses personnages. Pour un peu, j’aurais pu croire qu’ils étaient réels.

C’est un beau succès pour l’auteure comme premier titre, et je l’encourage à poursuivre son rêve.

Bonne lecture.


Alain Lafond

Liens:
L’Île Mackensie – Tome 1: La fête par Nancy Reid
Véritas Québec

Laisser un commentaire