Là où critique et respect se rencontrent

Auteur(es): Vincent Pineault


Les héritiers du grand artisan

Rematérialisé sur une planète inconnue, le jeune Ormis, qui sur la Terre peinait à découvrir qui il était vraiment, s’interroge sur sa destinée depuis qu’il doit s’acclimater à un environnement différent et de nouveaux compagnons. Lors d’un pèlerinage, les gens qu’il rencontre et les situations qu’il doit affronter viendront bouleverser ses acquis.

Les indéfectibles oppositions entre la science et la religion se veulent les prémices de ce premier roman de Vincent Pineault. Toutefois, l’aspect spirituel prend le pas pour le cœur de l’histoire, mais sans prêchi-prêcha; abordé de façon directe, l’auteur insuffle deux valeurs importantes au récit en incorporant constamment l’entraide et la recherche de justice, que ce soit face aux conflits humains ou en lien avec l’harmonie que l’homme veut retrouver avec la nature.

L’auteur a bien su trancher la dichotomie entre le bien et le mal pour que son héros puisse faire des choix éclairés. Afin de bien se concentrer sur le voyage initiatique d’Ormis, il a fait en sorte que ce dernier se voit fréquemment isolé, bien souvent contre sa volonté, dans le but de lui accorder des temps de réflexion personnelle en confrontant ses convictions à celles proposées par les alliés auxquels ils s’accoquine.

De nombreuses péripéties sont étalées dans ce premier tome et l’on ressent que l’auteur a un plan précis pour la suite des événements; nul doute qu’il les abordera plus en profondeur dans ces subséquentes écritures parce que plusieurs ne sont que survolées. Étant donné les fortes bases scientifiques de l’écrivain, il est à souhaiter que ce dernier contrebalancera le rôle que tiendra la technologie dans les prochains tomes.


François Dionne

Liens:
Les héritiers du grand artisan par Vincent Pineault
Éditions 273

Laisser un commentaire