Là où critique et respect se rencontrent

Auteur(es): Olivier Croteau


L’Ange Gardien Tome II : La chute des anges

« J’ai besoin de ton aide, mon fils. L’Apocalypse n’était qu’un avant-goût de ce qui t’attend réellement. De ce qui nous attend tous. »

Entraîné par le Tout-Puissant sous les hauts murs du Temple Céleste, Josh apprend à maîtriser son nouveau corps d’ange, tiraillé entre l’envie de progresser et celle de revoir sa belle Afriel.

Lorsque de sombres nuages prennent d’assaut le Royaume des Cieux, une force ténébreuse foudroie le Tout-Puissant et son nouvel élève, qui sont ensuite projetés vers l’un des mondes, privés de leurs pouvoirs. Tout laisse croire au retour de Lucifer. L’influence de ses terribles démons de l’Ordre des Sept vient rapidement menacer la survie de tous les anges, maintenant laissés à eux-mêmes…  Le Diable ayant pourtant été vaincu, comment aurait-il pu s’échapper des Enfers? Est-ce vraiment lui qui est derrière cette attaque…?

Olivier fait preuve d’autant d’audace dans ce second volet de l’Ange Gardien que dans le premier.  Josh, l’élève, se retrouve dans une drôle de position lorsqu’accompagné de son mentor qui n’a plus de Dieu que le nom. Éjecté sur un monde qui n’est pas la Terre, invisibles aux yeux des anges, ils doivent survivre.

L’écriture est toujours aussi fluide, j’apprécie la plume d’Olivier. Je crois que l’auteur a fait preuve d’un peu plus de naïveté que dans son premier ouvrage (ceci dit gentiment), en particulier lorsqu’il  trace le portrait d’une paix mondiale, mais c’est peut-être voulu – une manière comme une autre de faire un pied de nez aux narcissiques et psychopathes de ce monde en les jetant délibérément dans l’oubli.  Et pourquoi pas!  Dommage que ça reste au niveau de la fiction.

Les combats sont très bien décrits, et c’est une des forces d’Olivier… écrire une scène de bagarre entre deux personnages, c’est une chose, mais c’en est absolument une autre que de décrire l’affrontement de deux  armées puissantes et inhumaines. Ça, Olivier y parvient très bien.

J’ai aussi adoré la tangente prise à la fin du livre. Je répète souvent, autour de moi, que l’absence d’escalade signe généralement la mort d’une série de livres. Dans l’Ange Gardien, l’auteur a réussi à dépasser l’Apocalypse vers quelque chose de plus grand encore. C’est excellent, mais je ne peux malheureusement pas en dire plus sur le sujet sans « voler le punch ».

Comment Olivier Croteau parviendra-t-il encore à monter les enjeux?  J’ai bien hâte au prochain volet pour le savoir.

Bonne lecture

Note: Olivier Croteau est devenu un collaborateur. J’ai cependant commenté son premier titre avant son implication à traitdeplume, et ce titre m’a suffisamment plu pour vouloir continuer la série. Je tiens cependant à préciser n’avoir reçu aucune pression de sa part, il s’agit d’un choix personnel.  Merci

 


Alain Lafond

Liens:
L’Ange Gardien Tome II : La chute des anges par Olivier Croteau
Les Éditions de l'Apothéose

Laisser un commentaire