Là où critique et respect se rencontrent

Auteur(es): Olivier Croteau


L’ange gardien

Joshua Talbot est un jeune étudiant en psychologie, à l’université de Charlottesville, en Virginie.

Du moins… en apparence. Un rêve récurrent le hante depuis plusieurs années : « L’heure approche, tu seras choisi. Tu devras les sauver », lui répète une voix dans ses songes.
Anges, démons et autres créatures croiseront son chemin lorsqu’un certain Raphaël lui dévoilera son destin. Il se verra confier par Dieu lui-même une tâche importante dont dépend l’avenir de l’humanité.

Tout d’abord, c’est la couverture qui a attiré mon regard. Simple et mystérieuse. Je suis entré dans l’histoire sans préjugé.

Olivier Croteau a le mérite de ne pas avoir froid aux yeux. Il ne fait pas qu’aborder l’apocalypse, il y saute à pieds joints. Là où la plupart des auteurs conservent un certain mystère envers plusieurs notions fondamentalement basées sur la Foi — l’âme existe-t-elle ? Qu’en est-il de Dieu, du paradis et des enfers ? — Olivier Croteau décide de tracer son propre chemin. Il me fait penser à Bernard Werber et son titre « Les thanatonautes », qui s’était permis, lui aussi de décrire l’indescriptible.

Le roman est bien écrit et l’intrigue fluide. Bien que certains aspects psychologiques auraient pu être un peu plus exploités, j’ai trouvé le récit très divertissant et plusieurs fois imprévisible (ce qui est un excellent point). La conclusion de l’ange gardien ouvre la porte à une suite.

Sans aucun doute, je me la procurerai.

Bravo pour votre audace, monsieur Croteau.

Bonne lecture.


Alain Lafond

Liens:
L’ange gardien par Olivier Croteau
Les Éditions de l'Apothéose

Laisser un commentaire