Là où critique et respect se rencontrent

Auteur(es): Marie-Christine Pinel


Fontaine de feu et autres mouillures

« Très au fait du trouble qui m’habite, il se penche à mon oreille et me souffle: « Tu aimes les paris? » Intriguée, je hoche la tête pour lui répondre par l’affirmative. Il reprend: « Je gage deux laissez-passer pour le off-Jazz que tu auras joui d’ici la fin du film. » Ne pouvant croire à ce qui m’arrive, et incapable de me concentrer sur le film, mes seins s’engorgent. La surface de ma peau hurle son désir pour cet inconnu qui me tient pas les sens. »

Un charmant ouvrage renfermant plusieurs courtes nouvelles et quelques poèmes au parfum d’érotisme. Voilà comment je décrirais ce recueil qui, franchement, m’a plu dès l’instant où j’ai posé les yeux sur sa couverture. D’une apparence mystérieuse et profondément sentimentale, le livre de Marie-Christine Pinel, sexologue de profession depuis près de vingt ans, m’a tout de suite semblé sortir de l’ordinaire et pouvant offrir une touche de nouveauté dans la vie d’un lecteur. Je ne m’étais pas trompé.

Personnellement, je n’ai pas l’habitude de m’attarder aux nouvelles littéraires. Comme la majorité des lecteurs, un roman semble généralement la meilleure option lorsque je désire m’évader. Toutefois, j’ai adoré cette formule : une centaine de pages partagées entre une dizaine d’histoires qui ne mettent jamais bien longtemps avant de nous captiver et d’assouvir notre curiosité. Même si je suis tombé sur des sujets avec lesquels je suis moins confortable, je peux affirmer objectivement que l’œuvre était excellente. Bien amenées et bien détaillées, les scènes qui, disons-le, nous intéressent davantage ne nous laissent pas insatisfaits.

Fontaine de feu et autres mouillures est un texte révélateur et porteur de vérités où l’on découvre que peu importe l’âge, le sexe ou l’orientation sexuelle, chacun est habité par des pulsions et chacun vit sa sexualité à sa façon. Madame Pinel réussit donc, par son expérience et par sa plume, à nourrir l’imaginaire du lecteur et à le confronter à sa propre pudeur. À travers les tabous et les fantasmes, l’univers poétique de Fontaine de feu et autres mouillures ouvre l’esprit à la fascination interdite et à la compréhension humaine.

Certainement un livre qui sera lu et relu plusieurs fois.

Bonne lecture à tous!


Olivier Croteau

Liens:
Fontaine de feu et autres mouillures par Marie-Christine Pinel
Léméac

Laisser un commentaire