Là où critique et respect se rencontrent

Auteur(es): Jean-Marc Boivin


Andro Sapiens

Le premier androïde construit à l’International Home Robots a une mission: sauver l’humanité de son autodestruction, au coût de la vie d’une poignée d’humains. La première portion de cet énoncé est volontaire; la seconde fait suite à un dommage infligé accidentellement à son cerveau.

Que pourront faire six scientifiques et une dizaine de militaires contre plus de cinq cents robots n’obéissant qu’aux ordres de cet androïde hors de contrôle?

Beaucoup d’amateurs de SF ont lu – ou vu – Robots, d’Isaac Asimov. À première vue, nous pourrions faire un parallèle. Je vous encourage à ne pas vous arrêter à cette impression. D’une part, l’approche de Jean-Marc Boivin dans ce livre s’intéresse bien plus au « comment » qu’aux conséquences. Comment l’intelligence artificielle a-t-elle été créée? Comment elle nous perçoit, et qu’est-ce qui motive ses choix?

Et il y a une « twist », comme on dit en bon québécois… Qui est ce Michael qui affirme savoir des choses impossibles?

J’ai adoré la couverture, qui est magnifique. J’ai également aimé l’histoire. J’apprécie ce Michael en particulier. L’auteur a su incorporer l’homosexualité du personnage de manière fluide, sans que celle-ci ne vienne faire éclater le récit (ce qui arrive parfois lorsqu’un auteur met trop d’emphase sur un aspect qui se veut secondaire). C’était habile, de la part de M. Boivin. Tout comme il a été habile avec son approche innovatrice quant à la technologie du cerveau artificiel.

Les quelques références concernant un prochain titre non encore publié m’ont un peu ennuyé, mais je comprends pourquoi elles ont été ajoutées. J’espère que ce second titre est en cours et répondra à mes interrogations.

Pour les amateurs de SF, je recommande ce livre sans aucun doute. Félicitation, M. Boivin, pour ce premier titre.

Bonne lecture.


Alain Lafond

Liens:
Andro Sapiens par Jean-Marc Boivin
Les Éditions de l'Apothéose

Laisser un commentaire